Une des premières choses que l’on apprend dans le commerce, c’est l’importance de fidéliser le client… Et c’est encore plus vrai dans la vente directe ! En effet, dans la mesure où il nous faut aller chercher nos clients (à l’opposé d’une boutique par exemple), il nous faut garder à l’esprit que ce sont eux qui vont nous recommander auprès de leurs proches… L’existence d’un arbre à clients n’ayant pas encore été révélée, c’est la seule manière de nous permettre de pérenniser notre activité !

 

Si on prend un autre angle d’analyse, c’est très simple: pas de fidélisation, pas de recommandation ! Dans certains cas, c’est même pire : les clients peuvent même CONSEILLER à leurs amis de NE PAS passer par vous… ! Et oui ! Rappelons la base du marketing : un client satisfait en parle à 3 personnes… et un client mécontent à 10 !

Voici donc les 10 erreurs à éviter:

  1. Ne pas vérifier ses stocks avant de partir : c’est une étape primordiale ! Prendre quelques minutes avant votre départ pour noter les ruptures de stock ou les délais éventuels vous permettra d’éviter les déceptions auprès de vos client(e)s une fois les commandes passées. Vous pouvez ainsi anticiper et déjà imaginer le produit qui pourra remplacer celui en rupture… et ainsi mettre en avant votre professionnalisme !
  2. Ne pas communiquer en cas de rupture imprévue : car oui, parfois, le temps de rentrer de votre présentation, et le produit phare n’est plus disponible ! Dans ce cas là, il vous faudra communiquer au plus vite auprès de vos client(e)s et leur proposer une solution (autre produit ou prévoir l’attente de réapprovisionnement)
  3. Ne pas être clair sur les délais de livraison : 8, 10 ou 15 jours… quel que soit le délai de la marque que vous représentez, il vaut mieux prévoir un ou deux jours de plus afin d’être sûr de pouvoir tenir vos délais de livraison. Et surtout, il faut l’annoncer clairement dès la fin de la présentation et lors de la commande individuelle.
  4. Ne pas définir clairement le mode de livraison : chez l’hôtesse ? chez chaque client(e) ? Idem, ce doit être clair dès le départ ! Ainsi, vos client(e)s n’auront pas de surprise.
  5. Ne pas fournir le bon de commande à la cliente : vous allez me dire : « Erreur de débutant(e) !! » Et pourtant, c’est arrivé encore dernièrement à une amie (cliente) ! Elle est repartie de la présentation et n’avait aucune preuve de la commande qu’elle venait de passer… la conseillère avait pourtant plus de 10 ans d’expérience…

6. Ne pas donner ses coordonnées à vos client(e)s: une carte de visite ou un catalogue avec votre tampon permettra à vos clients de revenir vers vous ou mieux encore, de donner facilement votre numéro à leurs amis! De plus, pour continuer à entretenir le lien, les réseaux sociaux sont aujourd’hui un outil incontournable! Attention aux demandes d’amis sauvages pour autant…

7. Ne pas prendre en main les difficultés d’un(e) client(e) : lors d’une livraison par transporteur en direct chez nos clients par exemple, il est important de vérifier si elle a bien eu lieu. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas au client de gérer les appels et autre mail auprès du transporteur, mais bien à Vous ! 😉

8. Attendre 4 à 5 jours avant de répondre aux messages (texto ou mail) de vos clients : c’est le meilleur moyen de les agacer ! Et à juste titre… Il vous suffit de vous mettre à leur place pour comprendre : quel délai vous semble raisonnable pour avoir une réponse à une question que vous vous posez ? 😉

9. Ne pas contacter vos client(e)s une fois la livraison effectuée : dans les 10jours qui suivent leur achat, il est important de vérifier si la commande reçue est bien arrivée, conforme à la commande et surtout, si les clients sont ravis par leurs achats ! Au plus tôt vous saurez détecter une éventuelle problématique, mieux ce sera ! Et la plupart du temps, c’est surtout un moment agréable qui vous permet de récolter le témoignage de vos client(e)s sur l’utilisation de vos produits 😉

10. Si je résume tous ces points, le pire à faire, c’est donc de NE PAS ou de mal COMMUNIQUER. Parfois les difficultés nous font peur, et c’est normal. Encore une fois, lorsque cela se présente, posez-vous cette question : si j’étais cliente, qu’est ce que j’attendrai d’une vendeuse idéale? À ce moment-là, en y répondant honnêtement, vous ne pourrez que devenir la meilleure version de vous-même !

Voilà cher(e)s Ami(e)s! J’espère que ce premier article vous a plu! Et vous quelles sont les erreurs que vous vous êtes jurés de ne plus faire?? Partagez votre ressenti juste en dessous dans les commentaires! Et si vous pensez que cet article peut aider certains de vos proches, sentez vous libre de le partager 😉

Prenez soin de vous et à très bientôt!

Jelena.

Comment créer votre activité lucrative en vente directe même si vous avez une peur bleue d'aller vers les gens?

Vous êtes bien inscrits! Surveiller votre boite mail!